Comme une grande...

a.k.a. des sériies avec deux i

27 juin 2009

Va, je ne te hais point...

… mais quand même, après toutes ces années, tu comprendras que je ne puisse plus te voir.

Je n’arrive pas à détester ce que j’ai adoré. Mais parfois, trop c’est trop. Je ne peux plus regarder. Je ne parle pas de La Petite Maison dans la Prairie, qui, on l’a déjà dit, regorge de qualités trop souvent ignorées.

Non, je parle de ces séries avec lesquelles j’ai passé une grande partie de mon adolescence : les sitcoms AB. Aaaaaaaaah, les sitcoms AB, il y en a beaucoup à dire. Souvent, chez 'tite sœur, on zappe sur la TNT, on tombe sur un épisode et on est comme subjuguées. Les scénarii sont indigents, les décors font vraiment carton pâte, les acteurs… mon Dieu, les acteurs ! Je n’en dirais pas plus.

h_l_ne

Hélène, l'idole de toute une génération...

Mais je ne suis pas là pour en faire la liste des nombreux défauts. Ça serait trop facile. Et ça serait oublier le rôle qu’elles ont joué dans ma vie de téléphage. Ces séries, malgré toutes leurs imperfections, ont entre autres aiguisé mon sens critique - à l'époque, on n'appelait pas ça comme ça, mais les reviews qu'on a pu se faire avec mes copines sur Hélène et les Garçons ou sur Premiers Baisers ! On faisait des résumés très détaillés pour celles qui n’avaient pas pu le voir la veille. On classait les meilleurs épisodes, on leur donnait des notes, on disait « ouais, celui-là n'était pas mal, mais franchement l'autre jour, il était mieux, parce que... » ; pas vraiment différent de ce que font beaucoup de blogs de reviews aujourd'hui, non ? J’ai écrit mes premières fanfictions sur elles ; avec une amie, on avait même fait une fanfiction audio sur K7 (note à moi-même : fouiller le grenier pour la retrouver et me payer une bonne tranche de rire) ; je suis restée fâchée deux semaines entières avec la même amie à cause d’une sombre histoire de vignette Panini de Sébastien Courivaud

sebcour

Celui par qui une grande amitié fut presque brisée... (Marion, si tu me lis ^_^)

Comme je disais donc plus haut, parfois, lors d'un zappage, je tombe dessus. Et non, je ne peux pas regarder. Car, à l'instar de La Petite Maison dans la Prairie et mon enfance, ces sitcoms, ce sont des souvenirs d'adolescence. Heureux et malheureux, mais ils gardent une place importance. En souvenir de l'adolescente naïve de 14 ans que j'étais et qui croyait vraiment que la fac, ça serait comme ça, non, je ne peux pas regarder un épisode et me dire : « Mon Dieu, mais que c’est nul, quelle gourdasse étais-je donc à l’époque ! ». Alors, je change de chaîne, rapidement, et les sitcoms AB restent comme dans mes souvenirs : un rendez-vous incontournable de mes années collège et des fous rires et des conciliabules entre copines et des soupirs rêveurs avec des « Vivement que je sois à la fac pour que je rencontre mon Nicolas/Sébastien/Christian... » Mais si j'ai parfois envie d'avoir de nouveau 7 ans en appuyant sur le 6 de ma télécommande, je n'ai plus envie d'avoir 14 ans en passant de chaîne en chaîne sur la TNT.

Je m'en rends compte aujourd'hui, ces séries, elles ont fait de moi la sériephile que je suis aujourd'hui. Alors, je me dis que si elles n'ont plus raison d'être dans mon téléviseur, elles ont droit d'avoir une petite place dans mon cœur, malgré tout.


Commentaires sur Va, je ne te hais point...

    "« ouais, celui-là n'était pas mal, mais franchement l'autre jour, il était mieux, parce que... » ; pas vraiment différent de ce que font beaucoup de blogs de reviews aujourd'hui, non ?"

    Euh si quand même un peu différent (enfin je ne prends pas mon blog comme un blog de reviews non plus, enfin pas spécialement).
    Je ne critiquerais jamais Helene et les garçons car j'ai regardé comme à peu près tout le monde.
    Par contre le reste, assez moyen quand même...

    Posté par David, 27 juin 2009 à 19:28 | | Répondre
  • Aaaah la magie des souvenirs qui embellissent la pire des daubes...
    Toujours est-il que la nuit, sur le câble, une bonne vieille sitcom AB peut aider à trouver le sommeil...

    Posté par Jérôme, 27 juin 2009 à 20:06 | | Répondre
  • Perso, j'ai le même problème... Si j'ai ingurgité beaucoup de sitcoms AB (et que j'aime bien réécouter certaines chansons des "acteurs/chanteurs" de l'époque qui vieillissent mieux que les sitcoms finalement), j'avoue que j'ai du mal à les regarder... D'ailleurs, j'évite même, c'est mieux. Un bon souvenir finalement... Par contre, je n'étais pas fan à ce point d'écrire des fanfic ou machin comme ça ! ^_^;

    Posté par Nakayomi, 29 juin 2009 à 11:34 | | Répondre
Nouveau commentaire