Comme une grande...

a.k.a. des sériies avec deux i

15 août 2010

Comme une grande... comme les autres ?

Quand j’avais 10 ans, au moment de choisir ma première langue vivante, alors que 98% de mes camarades de classe choisissaient l’anglais, j’optai pour l’allemand. Deux ans plus tard, alors que nous finissions l’initiation au latin et que nous devons faire savoir si nous continuons, 75% de la classe décidait sagement d’arrêter là. Moi, j’ai poursuivi. Je ne vais pas vous faire un exposé complet de ma scolarité, mais les années qui suivirent se révèlent du même acabit. Alors pourquoi me demanderez-vous, pourquoi avoir fait ces choix ? Pour l’attrait de ces deux langues ? Pas du tout. Parce que ça rapportait des points en plus au bac ? Rien à faire. Parce que ça faisait bien ? Aaaah, on se rapproche, mais ce n’est pas tout à fait ça encore. Pour ne pas faire comme les autres ? Bingo ! Pour-ne-pas-faire-comme-les-autres.

À tout bien réfléchir, je crois que j’ai adopté le même comportement en matière de séries. J’ai beau clamer haut et fort que je n’aime pas les forensic et cop shows (à part une ou deux exceptions), mais en fait, ai-je vraiment essayé de regarder Les Experts, qu’ils soient de Miami, de Manhattan ou de Tombouctou ? Non, je dois l’avouer, j’ai du en tout et pour tout visionner un épisode de la franchise dans toute ma longue vie de sériephage. Pourquoi ? D’accord, c’est vrai que le genre ne m’attire pas plus que ça. Mais surtout, surtout, tout le monde regarde. Et moi, ça me bloque. Ça a du succès ? C’est louche. Ça fait de l’audience ? Pas fait pour moi. La fameuse ménagère de moins de 50 ans y est accro ? Vade retro, Satanas !

*Bonjour, je m’appelle Scarlatiine, et je suis snob. Bonjour Scarlatiiiiiiine !*

Parfois, il m’arrive de sociabiliser (on ne rit pas) et de rencontrer des personnes portées sur les séries. Bien. Très bien. Vient le moment où on se demande ce que l’on regarde. Les réponses fusent. « Les Experts. » Tiens, ça faisait longtemps. « NCIS. » Merci, mais non merci. « Plus Belle la Vie. » Non mais là, aussi… « Et toi, qu’est-ce que tu regardes, alors ? » Qu’est-ce que je regarde, alors ? Bonne question. Je pourrais donner des réponses comme House, tout le monde serait content. Mais je l’ai dit, je ne fais pas comme les autres. Et surtout, je n’aime pas faire comme les autres et j’aime le faire savoir. Alors, je dis que j’ai regardé un épisode de, par exemple, Rude Awakening ( ;) ) ou de Once & Again ? « Connais pas. » Sinon, j’aime bien United States of Tara. « à tes souhaits »… Du coup, je passe pour celle qui regarde des séries inconnues, alors que ce n’est pas forcément le cas. Mais il ne faut pas qu’ils le sachent, chut.

Mais, me direz-vous, avoir fait des choix différents pour ne pas se fondre dans la masse, est-ce que ça t’a permis de réussir ta vie ?... Si vous saviez, les amis, si vous saviez… Parfois, je me demande, est-ce que faire le mouton, c’est si mal que ça ? Dans le même genre, je me suis mise avec dix ans de retard à Harry Potter. Eh bien, je m’en veux d’avoir attendu, parce que c’est vachement bien ! Mais c’était tellement connu et tellement à succès, que forcément, moi, j’ai fui. Alors Les Experts, Desperate Housewives, Lost et consorts ne méritent-ils pas que je leur donne leur chance, malgré tout ?

(Z’allez voir, bientôt, je vais me mettre à Twilight… Non, n’exagérons rien, quand même xD)


Commentaires sur Comme une grande... comme les autres ?

    Mais en fait, ça dépend. Quand tu peux dire à quelqu'un "j'ai vu un épisode de Rude Awakening" et que cette personne te répond "lequel ?", tu t'aperçois que c'est juste une question de choisir son interlocuteur. Je ne vais pas nier qu'il y a une masse, une majorité, mais les gens qui regardent Les Experts ou NCIS (frisson de circonstance) sont rarement des téléphages, ce sont des gens qui regardent ça comme ils pourraient regarder autre chose. Parmi les téléphages, ton comportement n'est pas si singulier, ça relativise (tu n'es ni comme tout le monde ni totalement différente !).
    Et sinon, euh... lequel ? ^_^;

    Posté par ladyteruki, 15 août 2010 à 11:50 | | Répondre
  • Tu as raison, en fait, je me sentais différente, avant, et puis, j'ai fait la connaissance de la blogosphère téléphagique, et je me suis rendue compte que je n'étais plus toute seule. Et ça fait du bien. Même si, au fond, j'aime toujours ne pas faire comme les autres. ^^

    Sinon, je n'en suis rendue qu'à l'épisode 4, mais je vais avoir le temps, cette semaine, d'accélérer un peu. Et d'en parler par la suite. (Mais sans sous-titres, et avec mon niveau d'anglais, je n'avance pas très vite).

    Posté par Scarlatiine, 15 août 2010 à 16:50 | | Répondre
  • Moi je suis souvent très fière de moi de nommer des séries que personne ne connait, ça fait genre "je suis une experte", mais comme tu le dis moi je le fais juste par snobisme car je pourrais aussi dire que je regarde CSI ou NCIS.
    J'aime CSI, j'aime NCIS (pas Plus belle la Vie faut pas abuser quand même !) j'ai pas honte de le dire, mais je préfère me la péter avec des références que pas tout le monde n'a !

    Posté par Céline, 15 août 2010 à 18:23 | | Répondre
  • Je me reconnais plus ou moins dans ce post xD.
    J'ai pris allemand au primaire exactement pour les mêmes raisons, et ma foi, ça faisait presque peur aux gens quand je leur répondais. « Mais pourquoi t'as fais ça...? O_o » (avec l'air surpris et de dégoût qui va avec, bien sûr). Cela dit, je n'ai rien regretté. Même si, comme toi, je n'ai jamais lu un seul Harry Potpot, justement parce que c'était trop à la mode, Twilight c'était pareil, jusqu'à que je ne cède il y a un peu plus d'un mois... J'aurais dû résister xD ! Je n'aime pas suivre le mouvement, mais là par contre, j'ai cédé au mouvement populaire de toutes les séries « à succès » dont tu as parlé. Pour faire genre <_<. Mais NCIS, pas aimé (laissez-moi JAG !). CSI, j'ai donné. Miami, jamais vu. NY, j'aime bien... LOST, DH, je voulais savoir POURQUOI tant de gens aimaient !? Au final, pas aimé. Quant à House, jamais vu. C'est vrai qu'on passe pour des gens « à part » quand on dit qu'on regarde Once and Again, Wonderfalls, United States of Tara... Moi j'adore paraître différente, même si parfois c'est difficile de tenir une conversation de série avec des gens qui ne regardent que des trucs genre Grey's Anatomy ou Smallville x).

    Posté par Aeryn, 16 août 2010 à 13:12 | | Répondre
  • Etant un adepte du "mainstream" plus facilement que de l'obscure série d'HBO, je dois dire que... Je ne me reconnais pas forcément dans ce post ! (Oui, faut bien changer un peu la chanson). Ce qui ne veut pas dire que je ne comprends pas cette peur du "ça a trop de succès, c'est louche" et tutti quanti. Ca m'arrive aussi à vrai dire ! Mais le plus important c'est finalement de regarder ce qui nous tente, que ce soit obscur ou non... Du moment qu'on pense y trouver du plaisir, c'est le principal.

    Mais bon, peut-être que j'ai le regard biaisé parce que quand on va parler série (quand ça arrive), je cite plus facilement ce que tu le monde connaît (mais peut-être parce que c'est ce que je regarde aussi le plus en proportion).

    Posté par Nakayomi, 18 août 2010 à 14:07 | | Répondre
  • Naka est tellement mainstream qu'il ne se reconnaît pas dans la majorité de nos réactions ! Douce ironie du sort
    Le problème, Naka, c'est quand le succès n'est pas proportionnel à la qualité. NCIS est ZE exemple de série où franchement, les gens qui le regardent me donnent l'impression de tendre la petite cuiller avec laquelle on va leur vider le cerveau (au risque de choquer les fans, vraiment c'est ce que je pense). Mais je te rejoins sur la notion de plaisir, c'est ce qui compte. Mais c'est aussi très dommage de penser à l'inverse que si c'est confidentiel, c'est forcément élitiste ou obscur. La notion de plaisir grand public ne devrait pas non plus interférer avec la notion qu'on peut regarder des choses bien fichues. Parler de "fictions intelligentes" a parfois l'air d'un gros mot, et je trouve ça choquant.

    Posté par ladyteruki, 19 août 2010 à 13:09 | | Répondre
Nouveau commentaire