Comme une grande...

a.k.a. des sériies avec deux i

26 août 2011

Il n'y a pas de sot métier...

J'exagère à peine si je dis que, depuis ma plus tendre enfance, j'ai voulu exercer tous les métiers du monde. À commencer par le plus vieux. Si, si. À une époque, je n'y voyais que le côté glamour et l'argent facile, et ce, bien avant Secret Diary of a Call-Girl. Depuis, j'ai changé d'avis, rassurez-vous.

Puis est arrivée la grosse période de sériephilie et je changeais d'orientation aussi vite que je changeais de chaîne. Je me voyais journaliste, à l'instar de Loïs & Clark. Ou encore avocate, comme dans The Practice - ce qui aurait pu d'ailleurs arriver, si j'avais dépassé la première année de capacité en droit. Flic, prof, cuisinière, agricultrice, publicitaire, archéologue,... Tout y est passé. 

En définitive, j'ai choisi un métier un peu passe-partout, et pourtant essentiel à la bonne marche d'une entreprise (oui, je me lance des fleurs). Mais des secrétaires, sur le petit écran, ça ne se bouscule pas au portillon. Pas assez télégénique, sans doute.

Bien entendu, mon amour pour les séries m'a conduit à penser à un métier dans ce domaine. D'abord, productrice. J'ai même le nom de la maison de production, et tout. Et je me vois produire des séries (de qualité, évidemment) et surtout, gagner plein d'argent, haha. Sinon, bien sûr, puisque l'écriture est un des buts de ma vie, scénariste. Là, aussi, uniquement de la qualité, avec pleins d'Emmies à la clé. Mais aussi accessoiriste, scripte, réalisatrice,... Bizarrement, seul celui d'actrice ne m'a jamais vraiment attirée. Si quand j'étais plus jeune, ça m'amusait de faire "comme si", de reproduire ce que j'avais vu à la télé, en grandissant, je me suis vite rendue compte que ce ne pourrait jamais être possible. Moi, je suis plutôt du genre à être derrière la caméra, ou dans les coulisses. Être dans la lumière, ça ne m'intéresse pas. 

Tout compte fait, à bien y réfléchir, est-ce que je n'exerce pas un métier en rapport avec les séries ? D'accord, c'est un travail bénévole, peu gratifiant, et les chaînes de télévision nous traîtent souvent comme des moins que rien... Mais d'un autre côté, on y fait tellement de découvertes, on peut y être émerveillé à chaque instant. Et ce n'est pas un métier oisif pour autant. Des reviews, des avis, des analyses, tout ça, ça demande du temps et du talent. 

Finalement... et si téléspectateur, c'était le plus beau métier du monde ? 

Posté par Scarlatiine à 13:37 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur Il n'y a pas de sot métier...

    si si! Il y a une secrétaire célèbre: Donna Noble et elle roxe ^^

    Posté par Perséphone, 26 août 2011 à 14:01 | | Répondre
Nouveau commentaire