Comme une grande...

a.k.a. des sériies avec deux i

27 décembre 2011

Méli-mélo de pilots sur lit de séries

La charmante lady et moi-même avons passé un deal sur twitter. Elle fait un post sur tous les nouveaux pilots de la saison (après les avoir regardés, bien sûr ^^), et moi, je n'ai qu'une chose à faire, les visionner. Vous allez me dire, le pari n'est pas très équilibré et vous avez bien raison. Alors j'ai décidé de faire moi-z'aussi un petit récapitulatif sur ce que j'ai vu.

Je voulais vous faire un post sans fin, avec mini-reviews de tous les pilots que j'ai vu depuis septembre, mais je crois que je n'en aurais ni le courage, ni le talent, alors on va voir comment ça va venir. (Je précise que je ne parle que des pilots, et non pas des épisodes que j'ai pu voir par la suite...)

On commence donc avec New Girl, première nouveauté de la saison. Pour une première, très décevant. J'aime bien Zooey Deschanel, mais là, pas un rire, pas un sourire, mais des stéréotypes et des gags pas drôles. Au suivant. // Death Valley suit une équipe de télévision qui suit une équipe de police dans une ville infestée par les zombies, les vampires et loups-garous, enfin, bref, de charmantes bêbêtes, quoi ! C'était bien fun (j'ai ri du début à la fin tellement c'est gros), mais toute cette effusion de sang, très peu pour moi... // Revenge n'avait rien pour me plaire. Un soap à la sauce Hamptons, j'en bâillais d'avance. Mais voilà, je me suis prise au jeu et à la fin du pilot, je me suis dit que je me ferais bien le deuxième épisode. Pas dans l'immédiat, pas maintenant, mais un jour, peut-être. C'est déjà pas mal. // J'ai toujours été fascinée par comment les Américains traitaient le 11-Septembre et ses conséquences. Alors j'étais à la fois inquiète et impatiente de voir le pilot d'Homeland. Et oh mes aïeux, quel pilot ! C'est inspiré et puissant et les acteurs sont géniaux (Claire Danes en particulier, mais comment en douter?). Une vraie réussite. // Je n'ai pas grand-chose à dire sur The Secret Circle, à part que Britt Robertson est bien mignonne, mais bon, cette histoire de sorcières à la sauce CW (hello Charmed !) n'est définitivement pas pour moi. // Personnellement, Sarah Michelle Gellar ou pas, je m'en fiche, je n'ai jamais accroché à Buffy. Je n'attendais donc pas Ringer comme le messie et dans un sens, je n'ai pas été déçue. Tant mieux, je n'ai pas accroché. Scénario alambiqué, musique omniprésente (qu'est-ce que ça m'énerve, ça !), une SMG mono-expressive, effets spéciaux cheap... Bref, pas convaincue du tout. // Up All Night m'a d'emblée conquise grâce à la choupinette qui sert de bébé - c'est un argument comme un autre ! Et puis n'oublions pas la fabuleuse alchimie entre Applegate et Arnett. Même si le personnage d'Ava promet d'être bien insupportable, je crois que je suis bien partie pour suivre la série. // Heureusement que lady est là, elle me fait découvrir des séries dont je n'aurais jamais entendu parler sans elle. Michael: Tuesdays and Thursdays en fait partie. C'est un pilot, canadien certes, mais un pilot, il rentre donc dans notre deal. Qu'en dire ? Que c'est bien filmé, bien joué, réaliste... et c'est là que le bât blesse. Moi-même en pleine psychanalyse, ça fait remonter des trucs pas toujours glops. Alors je regarderai peut-être la suite, mais pas maintenant... Un jour, peut-être... // Whitney... Oh mon Dieu, suis-je obligée d'en parler ? J'ai passé les 21 minutes les plus looooooooonnnnnnnngues de ma vie. S'il n'y avait eu le pari, j'aurais éteint et effacé cette chose de mon disque dur au bout de 10 minutes. Mauvais, pas d'autre mot, je crois. // Je ne sais pas trop quoi dire non plus sur Free Agents. Ce n'est pas mauvais, mais pas inoubliable non plus. En tout cas pas assez pour que je continue. // Je n'ai jamais vu Mad Men (comment est-ce possible ?!) donc les comparaisons qu'il peut y avoir avec The Playboy Club, je m'en tape. J'adore la période filmée, et même si tout n'est pas parfait, j'ai passé un agréable moment, assez pour avoir envie de voir le deuxième épisode. // Je n'ai rien à dire sur Charlie's Angels. Voilà ce que mérite cette série. // 2 Broke Girls : beaucoup aimé, beaucoup ri, beaucoup apprécié Kat Dennings. Bref, beaucoup beaucoup. À voir si ça tiendra la route par la suite. // On attaque avec Unforgettable. Oh ben ça alors ! Une série policière avec une nouvelle consultante dotée d'un mystérieux pouvoir - en l’occurrence, une super mémoire. The Mentalist moins le charme de Simon Baker, quoi. Rien d'original à l'horizon, je passe mon chemin. // Person of Interest n'est pas mauvaise, elle est seulement, dans cet univers peuplé de séries policières/justiciers/je ne sais quoi, arrivée trop tard, je crois. Je le répète, ce n'est pas mauvais, mais il manque quelque chose pour donner envie de voir la suite. // Dire qu'on compare Hart of Dixie à Gilmore Girls, ça me met en rogne ! Alors oui, on a une petite ville, mais bon, ça ne va pas plus loin. Et puis franchement, Rachel Bilson en médecin, c'est tout sauf crédible, je trouve... // Ah PanAm ! À l'instar de The Playboy Club, j'aime beaucoup la période, et puis Colette, quoi ! Là aussi, tout n'est pas parfait, mais avant la fin du pilot, je savais que je verrais le deuxième épisode, c'est déjà ça ! // Ce n'est pas parce qu'on s'appelle Steven Spielberg qu'on fait que des trucs bien, la preuve avec Terra Nova. Déjà, je n'ai pas trouvé les effets spéciaux spécialement réussis, et puis le tout est bien manichéen à souhait. Pas de suite pour moi... // Suburgatory ou le pilot de comédie qui m'a ENFIN fait rire aux éclats ! Ça manquait cette saison. Je ne l'ai pas regardé quatre fois comme l'a fait lady, mais j'ai vraiment passé un agréable moment, drôle, inventif, peuplé de personnages hilarants. Vite, la suite ! // Je n'ai pas le courage de vous parler de How to be a Gentleman, c'est au-dessus de mes forces, je crois que ça veut tout dire... // C'était pas mal, Jessie. Oui, je l'ai dit, ce n'était pas mal. Je n'ai pas ri aux éclats, je n'irai pas jusqu'à dire que c'est bon, mais ce n'est pas mauvais non plus. Je ne sais pas, j'ai toujours été un peu indulgente avec les séries Disney Channel, ne dédaignant pas en regarder une de temps à autre. Alors oui, pour ce que c'est, ce n'est pas mal. Maintenant, je ne vais pas me jeter sur la suite, faut pas exagérer. // Des fois, je me demande ce qui passe dans la tête des gens. Prenons Ryan Murphy, par exemple. Comment peut-on passer de Glee à American Horror Story, ça me dépasse ? J'ai été bien mal à l'aise pendant tout le pilot, et comme je l'ai déjà dit en d'autres lieux, je suis une petite nature, alors je crois que j'arrêterai là... // Je n'ai pas lu le livre à l'origine de The Slap, je ne pourrais donc pas faire de comparaisons. Ceci étant dit, j'ai trouvé le pilot très bon et l'envie de poursuivre un petit bout de chemin (seulement 8 épisodes, après tout...) avec. // Un peu à la manière de Rude Awakening ou de The Big C, j'avais un peu peur de lancer Enlightened. C'est beau, c'est tellement... tellement ce que j'aimerais pouvoir faire, si j'en avais le courage, un jour. En tremblant un peu, j'ai fini le pilot. Et c'est encore en tremblant que je poursuivrai sur ma lancée. // Reed between the Lines est une sitcom qui au premier abord n'a l'air de rien, qui ressemble un peu à toutes celles du même accabit que j'ai pu voir. Et puis, on se laisse prendre par l'humour, les gags ne sont pas lourds, les personnages sont attachants, les enfants ne sont pas des boulets, ça change. Et puis Theo Huxtable, quoi ! À noter. // Bon, j'essaye de ne pas juger une série avant de l'avoir vu, mais bon, sachant qu'il y avait Tim Allen aux manettes de Last Man Standing, je savais à quoi m'attendre. Pas manqué. C'est lourdaud, sans finesse, à jeter. Vite. // Et hop, Man Up! rejoint la longue liste des comédies pas drôles, et puis les préoccupations des mecs qui se sentent émasculés par nous, les fâmmes, bon, ça m'intéresse moyen... // J'ai bien aimé Once Upon A Time. Oh, il y a quelques défaillances, mais dans l'ensemble, le pitch m'intéresse, les effets spéciaux ne sont pas trop moches, et puis, non, en fait, je trouve ça vraiment joli. Allez, en route pour Storybrook ! // Là aussi, j'avais peur en lançant Threesome. Mais pas pour la même raison. Le sujet me paraissait bien parti pour lancer une belle pantalonnade, mais pas du tout ! Nous avons ici une charmante comédie anglaise, qui, malgré un sujet bien casse-gueule qui a fait les joies des plus mauvaises comédies romantiques, s'en sort honorablement et m'a arraché bien des rires. Bref, je continue. // Deux séries sur le thème des contes de fées, chacun bien dans leur catégorie, pourquoi pas ? Mais alors que j'ai bien accroché à Once Upon A Time, j'ai laissé mon esprit vagabonder pendant le visionnage de Grimm. Est-ce parce que c'est avant tout une série policière ? En tout cas, là, je n'ai pas réussi à m'intéresser, et il y a fort à parier que la suite ne me fasse pas changer d'avis. // Un western ? Pourquoi pas après tout ? Hell on Wheels n'est pas mal dans son genre, mais rien n'y fait, je n'ai pas été captée par cette série, pourtant prometteuse sur le papier. À revoir peut-être plus tard... // The Café est encore une de ces séries que je n'aurais jamais vu et entendu parler sans lady. C'est joliment fait, simple mais pas simpliste, et ça a un côté attendrissant. Et c'est avec un doux sourire aux lèvres que je terminé ce pilot, avant de mettre la main sur le deuxième... 

_Television_screen__by_Nonnetta

Et voilà, une trentaine de petits avis sur les séries de la rentrée. J'espère ne pas en avoir oublié, si tel était le cas, n'hésitez pas à me le dire, que je corrige ça aussitôt, j'ai pu en passer à la trappe sans le faire exprès... ou pas, inconsciemment. 

Sinon, j'ai vu d'autres pilots, mais pas de cette rentrée, tels que The Cosby Show (trop drôle), The Good Wife (trop bon), Oz (traumatisée ^^),... 

Posté par Scarlatiine à 17:06 - Pilote(s) de ligne - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Méli-mélo de pilots sur lit de séries

Nouveau commentaire